choisir son chiot les chiens

Le comportement de votre chiot

dans son nouvel environnement. Si votre chiot ne présente aucun comportement gênant (aboiements lors de vos absences, destruction, caractère dominant...),
cette page lui évitera peut-être d'en adopter, dans les autres cas vous arriverez sans doute à arrêter ces derniers grâce aux conseils qui vont suivre.

Chiot destructeur

c'est un comportement assez courant et pouvant devenir terriblement insupportable (tout dépend du degré de destruction). Comme la plupart des propriétaires de chiot vous aurez tendance à essayer de lui donner un jouet ou un os à mâcher lors de vos absence, malheureusement cette "compensation" ne suffit pas toujours et peut même lui donner la mauvaise habitude d'avoir nécessairement quelque chose à détruire sous la dent.
Bien que d'apparence "barbare", la solution de la cage métallique s'avère souvent utile. Bien entendu cette cage devra être de dimensions correctes et non définitive. Le plus simple est de placer le "lit" de votre chiot dans cette cage et de laisser la porte ouverte. Il la considérera très vite comme sa niche, dans un premier temps faites le entrer dans sa "niche" dés que vous vous absentez, en n'oubliant pas de la fermer. Puis faites des essais toujours en lui indiquant sa place à votre départ, mais cette fois sans fermer la porte de "sa niche", si à votre retour le chiot n'a pas fait de dégât la partie est gagnée pour vous. Pensez à conserver une certaine rigueur quand aux ordres à donner et aux rituels observés.

cage chien
exemple de cage aux dimensions proportionnellement correctes

La propreté

théoriquement assez facilement maîtrisée, ce n'est pas toujours le cas pour des chiens adoptés en refuge ou des chiots séparés trop tôt de leur mère.
Pour ce genre de cas vous devrez adopter une "tolérance zéro" en matière de propreté et d'hygiène. Ne laissez jamais un petit pipi et en encore moins la "grosse commission" traîner. Tout écart sera nettoyé rapidement et le lieu du "crime" désinfecté. Ne nettoyez jamais les "bêtises" de votre chien devant lui, sous peine d'être soit considéré comme dominé(e) soit comme sa mère. Évitez aussi de consacrer à votre chiot un "coin pipi caca" constitué de journaux ou de tapis d'éducation, vous risquez de lui donner la mauvaise habitude de faire ses besoins à l'intérieur. Cette solution doit être envisagée uniquement en cas de diarrhée. Pensez à bien sortir votre chien après ses repas et les bonnes habitudes arriveront très vite.


Le chiot dominant

la psychologie du chien est relativement simple à comprendre. Certains signes seront des indicateurs de dominance, chose qui est totalement à bannir dés lors qu'elle s'exerce à l'encontre d'un humain quel qu'il soit. Le chien doit impérativement rester le dernier de la "meute" dans la hiérarchie. Le simple fait de poser sa patte sur vous est un signe de dominance, imaginer ce qu'il en est quand le chiot monte sur vos genoux, donne la patte de manière insistante ou bien "a sa place" sur une chaise ou un canapé. La première règle est donc de ne jamais laisser le chiot adopter une attitude dominante au sein de votre foyer.
Voici quelques exemples: Quand vous maîtriserez ces quelques règles de base, le reste coulera de source. Rappelez vous que dans tous les cas de figure votre chiot sera toujours le dernier sur la liste des priorités, il appréciera une éducation ferme et assurée. Il n'y a rien de pire pour un chien que de ne pas pouvoir se situer au sein d'un groupe (en l'occurrence votre famille). Ne recourez jamais à des sanctions physiques, le simple fait de le mettre à l'écart est une punition pour le chien. Vous pouvez aussi utiliser la technique de la chienne éduquant ses chiot (ce qui lui rappellera des souvenirs), en le maintenant par la peau du coup et en secouant légèrement tout en lui signifiant un "non" ferme, pour lui faire comprendre que ce qu'il fait ne correspond pas à vos attentes. Toutefois un chien ne doit être réprimandé que pris sur le fait; si vous arrivez chez vous et qu'il a détruit quelque chose (comme un canapé par exemple...), il sera déjà trop tard pour envisager une punition qu'il ne comprendra pas.
Globalement un chien de famille doit pouvoir être au contact des enfants sans risque, ce qui signifie qu'il doit apprendre dés le plus jeune âge à laisser les membres du foyer lui prendre un objet dans la gueule ou dans "sa gamelle". De cette maniére les risques de réaction agressive seront trés limités. Pour autant même un chien trés bien éduqué ne doit jamais être laissé seul avec des enfants en bas âge.

Les aboiements excessifs

peuvent être liés à différents paramêtres. Il faut différencier les jappements du chiot qui reste seul des vrais aboiements (dus par exemple au passage du facteur ou une présence à la porte de la maison). L'aboiement dans tous les cas de figure est un comportement naturel chez le chien, certains comme les chiens de garde sont "là pour ça". Il ne faudra donc pas punir le chien pour ce comportement mais tenter de l'éduquer, pour ce faire la solution de lui apprendre à aboyer sur commande peut vous aider.
En effet si le chien comprend l'ordre qui correspond à l'acte d'aboyer, il comprendra plus facilement l'ordre de cesser les aboiements. Pour les plus récalcitrants il existe des colliers anti-aboiements dont l'efficacité varie en fonction du chien et du type de collier (citronnelle, stimulation electro-statique). Si les aboiements se produisent de façon excessive lors de vos absences, le collier anti-aboiement reste la solution; pour tous les autres cas préférez l'éducation. Notez que dans tous les cas de figure les colliers d'éducation et anti-aboiement doivent rester une aide et non un substitut à la réelle éducation du chien, la plupart du temps ils ne seront pas nécessaires.
A noter, les aboiements liés à l'arrivée de quelqu'un (invités, livreur, facteur...) peuvent être arrétés assez facilement. En effet le fait d'entendre sonner ou frapper à la porte est générateur de stress pour le chien. Partant de ce principe, il suffira d'associer le stimuli (sonnette, frappemant à la porte, arrivée d'individus...) à quelque chose d'agréable pour le chien. Ne le réprimandez pas, mais jetez lui plutôt quelques croquettes 1 à 2 secondes aprés le stimuli (pas plus d'un tiers de sa ration journaliére)! Votre chien apprendra rapidement que la présence de quelqu'un à la porte n'est pas un stress mais quelque chose d'agréable.

Recommandez
choisir-son-chiot.net
avec Google +: